Avalam est à Oya

Le retour d'un classique :

Avalam - rose.jpg

Depuis 1996 et la première édition d'Avalam (Bitaka), nous sommes fan du jeu :

- Un matériel beau et original.

- Une règle qui s'explique en 3 minutes.

- Un jeu sans hasard pour de nombreuses stratégies et des parties toujours différentes.

Alors quand on nous a proposé de reprendre la distribution et de participer à la conception de la prochaine édition, nous n'avons pas hésité.

Pour ceux qui ne connaitraient pas encore le jeu, de quoi s'agit-il ?

Pour commencer la partie, on place tous les pions sur le plateau. On peut les alterner comme indiqué sur la règle, mais on peut également placer les pions complètement aléatoirement.

Ensuite, à son tour, un joueur prend une tour et la place au dessus d'une tour voisine, mais une tour ne peut jamais faire plus de 5 pions de haut.

Quand plus personne ne peut jouer (on ne peut pas déplacer une tour sur une case vide), le joueur qui a le plus de tours de sa couleur l'emporte (une tour appartient au joueur de la couleur du pion supérieur… mais n'importe qui peut déplacer n'importe quelle tour).

Et c'est toute la règle !

Avalam - partie.jpg

Après, il faut jouer pour se rendre compte de la richesse du jeu. En fait, surtout, il faut y jouer.

En résumé

Avalam

Un classique qui n'est pas encore assez connu, mais qui n'a pas dit son dernier mot

Pour 2 joueurs dès 6 ans en 10 minutes

Prix public conseillé : 35 €

Haut de page