dimanche 10 mars 2013

Tino Topini

voici la présentation du jeu de l'année enfants 2013 pour ceux qui ne le connaissent pas encore :

Un jeu de coopération asymétrique, c'est-à-dire "seul contre tous"

Un joueur joue les souris et essaye de piller le potager des chèvres.

Les autres joueurs jouent les chèvres et essayent d'attraper les 3 souris avant que le potager ne soit vidé.

Pour cela, les chèvres lancent, à tour de rôle, le dé et regardent sous une fane afin de débusquer une souris. Mais si elles trouvent une racine de la couleur du dé, elles sont obligées de la ramasser, vidant ainsi un peu plus leur jardin.

Si une face Souris apparaît sur un dé, le joueur souris, caché sous terre, peut retirer une racine de son choix.

Pourquoi est-ce rigolo ?

- le joueur souris manipule sous le paravent en essayant de ne pas se faire démasquer et rit sous cape lorsque les chèvres récupèrent leurs racines.

- les joueurs chèvres essayent de se souvenir où sont les fanes (© P. Juvet 1977) sans racine et les tubercules déjà vus pour les éviter tout en observant les mouvements de la souris derrière son paravent.

Enfin, les parties se terminent souvent par un suspense qui enchante tout le monde et donne envie de rejouer.

Un très bon jeu au matériel exceptionnel jouable dès 4 ans avec ses grands frères et soeurs ou ses parents.

En résumé

Tino Topini

Un jeu de chats et de souris, mais avec des chèvres à la place des chats et des racines comme enjeu

jouable de 2 à 6 joueurs à partir de 4 ans

prix public conseillé : 39 €

PS: Nous avons également eu 2 jeux nominés : Strike et Indigo, si vous ne les connaissez pas encore, cliquer sur leur nom pour les découvrir.

lundi 4 février 2013

Trésors des dragons & La course des tortues

Reiner Knizia a reçu deux fois le Kinder Spiel des Jahres (le jeu de l'année enfants), mais voici ces deux meilleurs jeux pour enfants :

2 jeux jouables dès 5 ans, mais qui amuseront autant les adultes.

2 jeux où un "grand" peut jouer au maximum de ses capacités et être tout de même battu par un "petit".

Comment se fait-ce ?

Trésor des dragons

c'est un jeu de mémoire, mais avec de la prise de risque en plus :

vous pouvez retourner autant de tuiles que vous le voulez et en récupérer ainsi un gros tas d'un coup.

Mais si le dragon apparaît, il faut tout recacher.

C'est un petit peu plus compliqué que ça, mais cette explication doit suffire pour comprendre que les plus forts en mémoire prennent vite de gros risques, essayent d'accumuler dans leur tête une tonne d'informations pour faire des gros coups... et ratent parfois misérablement.

Pour les petits, l'accès est facile, le thème séduisant est parfaitement approprié (la quête de jouets dans un grenier plein de dragons), le matériel est solide et manipulable aisément.

C'est un enchantement à jouer.

La course de tortues

C'est pour moi un des meilleurs jeux de Knizia, tous types de jeux confondus : c'est une course avec du bluff en plus.

5 tortues en pile au départ.

A son tour, on joue une carte pour avancer ou reculer une tortue et toutes celles qui s'accrochent au dessus. L'astuce est que la couleur de chaque joueur reste cachée, qu'être en haut d'une pile permet d'avancer rapidement et discrètement mais que la salade désirée est sur le sol, que la répartition des cartes et des cartes spéciales est parfaite et que chaque fin de partie (10 minutes) fait monter l'adrénaline.

C'est un jeu que j'ai très souvent fait jouer avec succès à des adultes (souvent sceptiques au départ), qui colle a son thème (chose rare chez Knizia) et qui est parfait pour faire jouer 3 générations ensemble.

Une règle pour 4 ans existe également, pas de Knizia, made in Oya, mais bien quand même.

Pour tous ceux qui connaissent déjà ces deux jeux, nous prêchons certainement des convertis. Mais alors, pourquoi parler d'eux aujourd'hui ?

Parce qu'après 5 ans de requêtes incessantes, Winning Moves a enfin accepté de nous laisser ces deux chefs d'œuvre : nous reprenons dès maintenant la distribution exclusive et nous proposerons en 2013 une version avec le label Oya.

On est très content.

En résumé

2 classiques de Knizia sont très heureux d'arriver chez Oya (si, si, ils nous l'ont dit).

Trésor des dragons

le jeu de mémoire avec de la prise de risque pour ceux qui sont trop jeunes pour avoir connu Socrates

jouable de 2 à 4 dès 4 ans

prix public conseillé : 20 €

le jeu est 100% en français

La course des tortues

un concentré de course, de bluff, de diplomatie et d'excitation

jouable de 2 à 5 dès 5 ans

prix public conseillé : 22 €

la version actuelle est la Maxi course des tortues en français (plus grande boîte, plus grand plateau, plus grosses tortues et plus grandes cartes, mais nous éditerons plus tard la version normale).

dimanche 25 novembre 2012

Bois joli

Un joli jeu de Jacques Zeimet (l'auteur des Kaker Laken, entre autres), conçu et édité par Oya

Quand on a soit même tout réalisé sur un jeu, il est difficile d'ajouter quelque chose à ce qui est dit au dos de la boîte, Donc en voici un extrait ci-dessous :

Vous pouvez lire le texte à gauche, conçu avec amour. Vous pouvez admirer le jeu en place à droite, photographié et photoshopé avec respect.

Sur les 10 palets bi-face posés au centre de la table se trouvent 4 animaux de chaque sorte, mais pas forcément tous visibles. 12 tuiles Quête sont révélées une par une.

A son tour, un joueur retourne des palets pour essayer de retrouver l'animal recherché et gagner des jetons. Le joueur qui retrouve le 4ème animal, gagne tous les jetons restants et la tuile.

Un pur jeu de mémoire donc, juste assez dur, juste assez long, juste assez énervant.

Un thème charmant et qui colle au mécanisme (« il est passé par ici, il repassera par là »).

Des illustrations trop belles d'une jeune artiste plein d'avenir : Inti Ansa.

Une pincée d'humour cachée à l'intérieur.

Un matériel de qualité : des palets en bois embossés de 8mm d'épaisseur, des tuiles de 2 mm d'épaisseur, des jetons en bois dans leur sac en toile.

Une règle « Oya » imprimée sur une seule face d'une feuille de la taille de la boîte, pouvant être collée au fond de celle-ci (idéal pour les collectivités).

Une variante pour les plus grands avec prise de risque.

En résumé

Bois Joli

un très beau jeu de Jacques Zeimet dans le plus bel écrin que nous ayons pu créer

jouable par 2 à 6 joueurs dès 5 ans

prix public conseillé : 22 €

vendredi 23 novembre 2012

Antique Duellum

Un jeu de conflit à 2, sans hasard, simple, riche, équilibré, bi-face ? on croît rêver :

5 ans après Antique, voici enfin la version pour deux joueurs.

Le principe reste le même : choisir son action en se déplaçant sur une roue, produire des matières premières pour recruter des troupes, construire des cités et des temples et développer son savoir. Déplacer ses troupes pour coloniser les provinces neutres puis attaquer les cités et temples adverses.

Le but : gagner 9 personnages célèbres (rois, marins, philosophes, savants et généraux) avant son adversaire en réalisant des objectifs (établir des cités, découvrir les mers, construire des temples, faire des inventions et détruire les temples adverses).

S'y ajoute :

- des casernes pour former ses recrues

- des combats simplifiés (en mieux)

- des remparts pour protéger ses cités

- des régions difficiles à traverser (les alpes…)

- des personnages historiques (Hannibal…)

- des cartes Action

Ces cartes Action sont, de loin, la plus grande nouveauté.

Elles étaient nécessaire, comme pour le jeu à 2 des colons de catan, pour apporter de la variété au jeu.

Il était à craindre qu'elles n'apportassent du chaos dans un jeu jusque là sans hasard.

Il n'en n'est rien : 3 cartes sont exposées et un joueur n'en choisit une que si son adversaire l'attaque ou gagne un personnage.

Si vous ne voulez pas que votre adversaire prenne une carte, ne l'attaquez pas !

Et s'il la prend, vous le savez et pouvez en tenir compte dans votre stratégie.

À 2, le jeu devient bien sûr plus violent (Delenda carthago), mais la partie économie et développement est conservée et s'ajoute de nouvelles contraintes de logistique et des possibilités de combos grâce aux cartes Action.

En résumé

Antique Duellum

Le jeu qui manquait à tous ceux qui ne l'avait pas

Une merveille de jeux de développement, de gestion et de guerre.

Pour 2 joueurs à partir de 12 ans

prix public conseillé : 39 €

vendredi 9 novembre 2012

Ricochet Robots

Le nouveau jeu « Oya » est un ancien jeu :

C'est l'histoire de quatre robots, sympathique mais un peu vieux, qui n'ont plus de freins. Pour s'arrêter, ils doivent utiliser un mur ou un autre robot.

Pour chaque mission, un robot doit se rendre le plus vite possible à un endroit désigné du plateau. Ses copains vont l'aider en se plaçant de manière à lui servir de butoir.

Tous les joueurs, assis (et souvent debout) autour du plateau, cherchent ensemble le moyen le plus rapide d'amener le robot sur son objectif. Le premier a trouver un chemin, indique le nombre de déplacements nécessaires, puis les joueurs ont une minute pour trouver mieux.

C'est une sorte de casse-tête jouable à plusieurs.

C'est un jeu de réflexion, mais qui se joue à toute vitesse.

C'est une obsession, du genre qui fait que l'on finit par se déplacer comme un robot dans son appartement.

C'est un classique d'Alex Randolph avec des fans partout dans le monde (une recherche google ou google images vous en convaincra).

un exemple en 11 coups pour amener le jaune sur le rond de sa couleur

En résumé

Ricochet Robots

Un classique d'Alex Randolph arrive en 100% VF chez Oya

Jouable de 1 à 100 joueurs dès 10 ans

prix public conseillé : 29 €

jeudi 8 novembre 2012

Siberia - le jeu de cartes

Voici notre deuxième jeu Oya de l'année (après Spectaculum),

De temps en temps, un nouveau mécanisme est inventé et invite à la déclinaison : - les dés productions aux colons de Catan, - la roue des actions d'Antique, - Les rangées de cartes de Coloretto…

L'idée originale de Siberia, le jeu de plateau, est riche en possibilité : Chaque carte comporte 2 actions et il faut 2 cartes avec la même action pour pouvoir l'effectuer.

Le but est le même que le jeu de plateau : engager des travailleurs, faire appel à des investisseurs, trouver les meilleurs traders, produire un maximum et vendre au meilleur prix.

- Chaque travailleur permet de produire plus.

- Chaque investisseur permet d'économiser ses cartes.

- Chaque trader permet de valoriser ses productions.

A son tour, un joueur n'effectue qu'une action (en jouant 2 cartes). Ceci donne des parties au rythme endiablé où la crainte de se faire piquer sous le nez les 3 charbons que l'on convoitait est omniprésente.

Vitesse, choix stratégique, frustation… Ceci est déjà suffisant pour faire un bon jeu de cartes.

Mais Siberia a quelque chose en plus : à chaque partie, on pense avoir compris comment faire pour gagner à tous les coups. On essaye... et ça rate ! Mais cette fois ci, on a compris…

En résumé

Sibéria - jeu de cartes

un jeu de stratégie et de gestion, qu'avec des cartes. un jeu de cartes rapide, avec de la stratégie et de la gestion dedans.

Jouable de 2 à 4 joueurs dès 9 ans en 20 minutes

Prix public conseillé : 18 €

samedi 25 août 2012

Spectaculum

Le nouveau Knizia édité par Oya : une folie financière dans le monde du spectacle

4 troupes de saltimbanques se déplacent dans un royaume dont nous tairons le nom.

En tant que mécène, vous les financez, vous bénéficiez de leur réussite et influez sur leur destin.

Spectaculum est un croisement improbable entre « Palmyra » , le premier jeu boursier de Knizia, et « Durch die Wüste », le jeu de caravane à la recherche de gains dans le désert.

A votre tour, vous pouvez parrainer ou congédier 1 ou 2 artistes en payant la valeur actuelle de leur troupe respective.

Puis vous placez les jetons que vous avez en main pour faire avancer les 4 troupes dans le royaume :

En déplaçant les troupes, vous atteignez des villages qui provoquent une variation de valeur de la troupe ou le paiement de primes (positives ou négatives).

Le plateau est composé aléatoirement en début de partie, mais tout est posé face visible, donc vous avez toutes les informations nécessaires pour faire fortune.

La part de hasard ? Les 3 jetons que vous tirez à la fin de votre tour et le comportement de vos adversaires.

Spectaculum est un jeu enlevé, accessible à tous.

Les néophytes, les enfants et leurs aïeux y verront un jeu d'argent rigolo avec tout plein de personnage amusants.

Les amateurs de Knizia y retrouveront la patte du maître : une très belle simulation boursière fonctionnant aussi bien à 2 qu'à 3 ou 4.

A deux, la stratégie est très importante et bien observer et utiliser la configuration du royaume est essentiel.

A quatre, savoir influencer le marché (ses adversaires) devient aussi important que ses choix tactiques et stratégiques. Vouloir aller seul contre le marché nécessite d'avoir les reins très solides (se construire une position en or sur le plateau).

En résumé

Spectaculum

Une simulation boursière moyenageuse de Reiner Knizia pour 2 à 4 joueurs à partir de 8 ans

Jouable en 30 à 45 mn

Prix public conseillé : 29 €

vendredi 25 mai 2012

Magnum Sal

Un grand jeu de stratégie pour la plus grande et plus vieille mine de sel d'Europe

Wieliczka en Pologne, 300 km de Galeries souterraines, une église à 100m sous terre, un sanatorium à 200m sous terre, une mine créée au 13e siècle et toujours en exploitation (si cela excite votre curiosité, un petit tour sur sa page Wikipédia s'impose (il y à même des sculptures de nains dessus)).

Il était donc logique qu'un éditeur polonais s'inspire de ce thème pour proposer un jeu très original.

D'abord au niveau du plateau :

  • la mine se constitue à partir d'un trou au bas du plateau; un puit et des galeries horizontales. Bien entendu, plus on va en profondeur, meilleur est la qualité du sel, mais tout est à découvrir et l'eau inonde fréquemment les galeries.
  • le village contient les différents lieux où les joueurs pourront recruter des mineurs, obtenir des privilèges, pomper l'eau des galeries, acheter ou vendre leurs sels et enfin, réaliser les commandes royales : le meilleurs moyen pour s'enrichir.

La mécanique du jeu est simple et efficace : à son tour, un joueur réalise 2 actions dans la mine ou dans le village. Il peut y renoncer pour reposer ses mineurs.

D'où vient l'originalité ?

Dans la mine :

  • il faut faire une chaîne continue de mineurs, et on ne peut casser une chaîne même quand on a besoin de son mineur.
  • Il faut remonter le sel jusqu'à la surface, et chaque case à traverser rapporte un grosz (c'est un sou polonais) à son occupant. S'il y a plusieurs occupants, on choisit à qui l'on donne son grosz.
  • La mine est souvent inondée et si on ne pompe pas, extraire du sel est beaucoup plus pénible.

Dans le village :

  • Chaque bâtiment peut recevoir un assistant, l'assistant gagne un grosz à chaque fois que le bâtiment est utilisé, mais placer un assistant prend une action et un homme.
  • Il faut faire la queue à la cour du roi, et un joueur doit souvent placer un homme avant d'avoir récupéré les sels nécessaires à la commande royale. Tout devrait bien se passer, mais si vous arriver devant le roi sans avoir de commande réalisable, malheur à vous.

Le reste du village comporte plein de petites mécaniques intéressantes inspirées des meilleurs jeux récents :

  • L'offre et la demande sur le marché fluctuent habilement grâce à la pose des matériaux sur les cases.
  • Plus on attend, plus le coût d'embauche est important.
  • Pomper une première fois est gratuit, après c'est « plus de grosz pour plus pomper ».
  • Le prix des privilèges varie comme celui des acteurs dans Showmanager : l'achat d'un privilège fait baisser le coût de tous les autres.
  • Il est interdit d'aller 2 fois dans le même bâtiment durant son tour (et pourtant, c'est drôlement tentant).

D'où vient le plaisir ?

  • Le plaisir du manager : "si peu de temps, tant de choses à faire » : le dicton est toujours valide.
  • Le plaisir du combo-lover : Les privilèges obtenus et utilisables une fois par saison permettent des combinaisons surprenantes et très satisfaisantes.
  • Le plaisir du percepteur (cf Monopoly) : Les grosz gagnés quand un joueur utilise vos mineurs pour remonter son sel ou utilise un bâtiment muni de votre assistant.
  • Le plaisir de la photo finish : même si un joueur, de part son talent, gagne largement, cela n'est visible qu'à la fin de la partie et l'excitation des joueurs dans les derniers tours est palpable.

Magnum Sal est un très bon jeu de stratégie qui était passé jusqu'à aujourd'hui inaperçu. Ili devrait plaire à tous les amateurs de Stefan Feld, de 7 Wonders ou de l'âge de pierre.

En espérant que sa nouvelle disponibilité lui apporte une reconnaissance qu'il mérite.

En résumé

Magnum Sal

Un jeu de gestion, d'extraction et de commerce polonais pour devenir le Krolewski Zupnik (réprésentant royal)

Jouable de 2 à 4 joueurs en une à deux heures

Version anglo-polonaise avec règles françaises incluses.

Prix public conseillé : 38 €

samedi 5 mai 2012

Siberia

Un jeu rafraîchissant et original de Reiner Stockhausen, l'auteur de Crazy Kick

Un jeu de gestion sur un thème actuel : l'exploitation et l'épuisement des ressources naturelles.

Les joueurs doivent faire des recherches de nouvelles ressources pour les exploiter et les revendre sur les marchés mondiaux au meilleur prix.

Le point fort de Siberia est sa très belle mécanique :

Sur la carte de la Sibérie, les ouvriers arrivent à Vladivostok et se déplacent pour atteindre les régions où il pourront produire (prendre les ressources d'un type et les envoyer dans une bourse en bas du plateau où se trouve un de ses collègues pour les vendre).

Mais :

- Les réserves ne sont pas illimitées.

- Une région vidée de ses ressources est condamnée et les ouvriers présents doivent rentrer chez eux. - Chaque bourse offre des prix de vente différents et on ne peut pas être partout.


Chaque joueur a devant lui un panneau de contrôle et reçoit en début de chaque tour 6 jetons. Chaque jeton (à part les managers gris) porte 2 actions : produire une matière première ou faire travailler ses hommes. Les joueurs placent simultanément leurs jetons sous ou sur leur plateau : - Chaque jeton sous le plateau permettra de prospecter (récuperer une ressource en haut du plateau et la placer dans une région) - 2 jetons sur une action l'active puis sont remis dans le sac à jetons. - Les 5 actions de droite permettent de produire les matières indiquées. - Les actions de gauche permettent de déplacer ses ouvriers, d'en engager et de déplacer ses hommes sur les places boursières. - 2 managers (gris) remplacent n'importe quel jeton. - 2 Investisseurs (rouge) permettent de récupérer un jeton hexagonal : c'est comme un jeton normal, mais il n'est jamais remis dans le sac à jetons, c'est pratique.

Mais : - il faut à chaque fois choisir quel partie des jetons utilisée. - Il faut choisir dans quel ordre réaliser ses actions car d'autres joueurs peuvent vous faucher l'herbe sous le pied. - prospecter peut profiter aux autres, mais ne pas prospecter peut condamner vos régions. - Investir semble rentable, mais fait perdre un temps précieux. - On peut conserver des jetons pour le tour suivant, mais cela empêchera peut-être d'en placer de nouveaux.

''Dans cet exemple, le joueur doit prospecter et placer un pétrole et un or sur le plateau. puis il transforme ses 2 managers gris en un investisseur rouge. Avec ses 2 investisseurs, il récupère un hexagone gaz (rose). Ensuite grâce à ses 2 travailleurs (verts), il place un travailleur à Vladivostok. Enfin, avec les 2 jetons Or il peut produire et vendre de l'Or grâce à ses travailleurs en Sibérie. Il garde les 2 jetons production de gaz pour plus tard…''

La partie s'arrête quand trop de régions sont condamnés ou quand 3 matières premières sont épuisées.

Jouer avec ces conditions de fin de partie est aussi une clé de la victoire.

Les choix tactiques et stratégiques sont nombreux pour une mécanique de jeu simple et fluide. Le thème est bien exploité et le côté écologique est intéressant sans être appuyé.

En résumé

Siberia

Un très bon jeu d'exploitation stratégique qui ne donne pas vraiment envie d'aller en vacances en Sibérie.

Jouable dès 10 ans aussi bien à 2, 3 ou 4 joueurs, et cela en une heure.

Prix public conseillé : 46 €

mardi 27 mars 2012

Indigo

La nouveauté Ravensburger/Knizia taillée pour le jeu de l'année :

Un saphir, des émeraudes et de l'ambre sont placés sur le plateau.

Chaque joueur à tour de rôle tire une tuile et la pose sur le plateau en essayant de ramener les pierres vers ses portes.

Et tout cela serait tout simple, mais :

* On ne tire jamais la tuile que l'on voudrait et s'approcher trop près d'une porte pourrait profiter à un adversaire.

* à 2 joueurs, chaque joueur à 3 portes (3 bords du plateaux), mais à 3 ou 4 joueurs, les portes sont bicolores et le jeu se transforme en jeu de diplomatie et de coopération.

* Si 2 pierres se rencontrent, elles explosent et disparaissent du plateau : la solution adoptée quand on voit que ces pierres ne pourront passer nos propres portes.

Indigo est simple, immédiat, satisfaisant, attire l'oeil et plait à tous les âges, à tous les sexes connus et à tous types de joueurs (confirmés comme néophytes).

Si cela n'en fait pas un candidat idéal pour le Jeu de l'année...

En résumé

Indigo

Le jeu beau, intelligent et facile à jouer de Reiner Knizia

Pour 2 à 4 joueurs à partir de 8 ans en une demi-heure

Prix public conseillé : 32 €

mercredi 21 mars 2012

Strike

Pas un jeu de dés, un jeu de lancé de dés :

Les dés sont répartis entre les joueurs, la boîte forme l'arène avec un fond en mousse.

Qui sera le dernier combattant encore en lice ?

A son tour, chaque joueur lance un par un autant de dés qu'il le désire :

- Il peut cogner les dés pour en changer la valeur.

- Si un dé sort de l'arène ou arrive sur sa face « croix », il est retiré immédiatement du jeu.

- Si plusieurs dés indiquent la même valeur, le joueur récupère tous ces dés et son tour s'arrête.

C'est tout, mais c'est incroyablement efficace.

Il y a du stop ou encore dedans, de l'adresse et de la chance.

Mais surtout, il y a beaucoup de fun et il est quasiment impossible d'arrêter une partie en cours : jusqu'à aujourd'hui, j'ai toujours terminé les parties de démonstration commencé. Pour moi, c'est vraiment la meilleure assurance quand à la qualité ludique d'un jeu.

Et le jeu, en plus de scotcher les joueurs, attire le badaud. Et il n'est pas rare de finir une partie avec plus de spectateurs que de joueurs.

Ravensburger semble partie pour réussir sa plus belle année depuis longtemps : Indigo, Connections, Tempo kleine Fische, Lucky Numbers, Strike… Et il reste encore les nouveautés Alea (Vegas et Saint Malo) et la traditionnelle nouveauté de septembre : un grand millésime.

Ah, j'oublié la petite règle qui change tout : Si un joueur parvient à vider l'arène, le joueur suivant doit lancer tout ses dés en même temps. Il ne se fera pas forcément éliminer à cause de cela, mais la moue du joueur concerné, le frisson au moment du jet de la poignée de dés font le plaisir des autres joueurs et du public : définitivement, une grande idée ludique.

En résumé

Strike

Le jeu de lancé de dé irrésistible

Pour 2 à 5 joueurs à partir de 8 ans en un quart d'heure

Prix public conseillé : 20 €

dimanche 11 mars 2012

Take it Easy, Fits, Bits, Connections : la descendance

Aujourd'hui, un petit peu d'histoire :

Take it Easy

En 1994 sortait chez FX Schmid Take it Easy, un jeu de Peter Burley qui est rapidement devenu un classique.

Le principe est simple, c'est celui du Loto : un joueur tire un hexagone et annonce les valeurs indiquées dessus. Chaque joueur prend cette même pièce de son stock et doit la placer sur son plateau pour essayer de former des lignes unicolores (chaque chiffre équivaut à une couleur). Quand les plateaux sont pleins, chaque joueur compte ses lignes complètes et le plus grand score emporte la manche.

La mécanique est simple, mais très addictive. Comme pour une bonne réussite, on peste contre la malchance, on peste contre ses erreurs et on a envie de rejouer.

Le jeu se prête très bien à la pratique solitaire, mais est surprenament amusant en groupe; une ambiance de bingo se crée : les joueurs réclament un tirage, crient leur joie, hurlent leur détresse.

De plus, de part la nature du jeu, on peut ajouter des boîtes pour un nombre illimité de joueurs : on a vu à Oya des cafés, des ludothèques, des maisons de retraite venir en chercher en nombre pour animer leur lieu, des familles organiser des parties à 30 pour un anniversaire, des municipalités organisaient des tournois inter-écoles.

FX Schmid fut racheté par Ravensburger en 1997, mais ils ne virent pas tout de suite la pépite qu'il venait d'acquérir (le jeu tomba souvent en rupture, preuve d'un manque de foi dans les ventes). Mais le jeu s'installa doucement jusqu'à entrer dans la collection "les classiques Ravensburger" et à provoquer l'apparition de jeux dans la même famille, jeux tous inventés par Knizia, l'auteur capable de créer sous contrainte de très grand jeux (la marque du génie).

Cela commence en 2010 avec :

Fits

la mécanique est la même, mais le tableau est incliné et les pièces, format Tetris, doivent être placées pour former des lignes, laisser apparaître certaines cases, en cacher d'autres... 4 plateaux sont proposés et de nouveaux se créent facilement. Le succès est au rendez-vous et dès l'année suivante apparaissent la version de voyage

et Bits :

Le plateau est toujours incliné et cette fois-ci les pièces sont des dominos bicolores, une partie se joue en plusieurs manches et les objectifs de chaque manche se cumulent. Par exemple : former des carrés unicolores, puis éviter les couleurs isolées, puis essayer aussi de former un U...

Le plaisir et le succès est à nouveau au rendez-vous et en 2012 sortent la version de voyage

et Connections

Le plateau est plat, les tuiles carrés comportent un certain nombre de canalisations de 2 tailles différentes. Le but est de former un réseau cohérent en respectant les tailles de tuyaux et en atteignant les bords numérotés. une pièce qui ne peut être placée doit être retournée (face orangina) et placer sur le plateau pour bloquer une case. A la fin, chaque joueur fait la somme des objectifs atteints et soustrait le nombre de tuiles face orangina.

les faces orangina

Tous ces jeux, très différents dans les stratégies à adopter, respectent la formule de Take it Easy. Ceux sont des incontournables quand on cherche des jeux pour faire jouer plusieurs générations ensemble ou pour accomoder des joueurs avec des « moi j'aime pas jouer ».

Résumé

Take it Easy

Le père fondateur du loto intelligent

jouable des 6 ans, jusqu'à 6 joueurs par boîte

prix public conseillé : 25 €

Fits

Le jeu qui transforme Tetris en réussite stratégique

jouable dès 7 ans, jusqu'à 4 joueurs par boîte

prix public conseillé : 32 €

Fits compact

Le jeu de bingo stratégique avec des pièces de Tetris en carton

jouable dès 7 ans, jusqu'à 4 joueurs par boîte

prix public conseillé : 11 €

Bits

Le jeu de bingo de domino de stratégie de couleurs qui se complique manche après manche

jouable dès 7 ans, jusqu'à 4 joueurs par boîte

prix public conseillé : 32 €

Bits compact

Le Bits en plus petit, plus rapide et plus nerveux

jouable dès 7 ans, jusqu'à 4 joueurs par boîte

prix public conseillé : 12 €

Connections Le jeu de loto avec des tuyaux qui secoue les neurones

jouable dès 7 ans, jusqu'à 4 joueurs par boîte

prix public conseillé : 20 €

lundi 28 novembre 2011

Kulami

Le nouveau plaisir ludique de Steffen Spiel, un jeu d'Andréas Kuhnekath

Kulami

Après n'avoir édité que ses propres création :Six, Linja, Karo…, Steffen Mühlhäuser édite maintenant avec goût de nouveaux auteurs : Scho K.O., Sedici, Yengo…

Kulami est, à mes yeux, sa plus grande réussite; le juste équilibre entre stratégie, plaisir des yeux et plaisirs tactiles.

Les joueurs composent avec les tuiles le plateau de leur choix.

Puis chaque joueur à tour de rôle doit poser une de ses billes dans l'alignement de la bille précédente, mais jamais sur les deux dernières tuiles occupées.

La partie s'arrête quand un joueur ne peut plus jouer.

Chaque tuile est gagnée par le joueur ayant le plus de billes dessus.

Chaque tuile rapporte sa taille en points.

Et c'est tout.

C'est sacrément efficace, agréable à jouer et à manipuler; comme au Go, de petites boîtes sont incluses pour ranger ses billes durant la partie.

Pour faire évoluer le jeu, on peut ajouter des objectifs :

- Chaque joueur, en plus, gagne son plus grand territoire.

- Chaque ligne d'au moins 5 billes rapporte sa longueur.

En résumé

Kulami

Un jeu de stratégie sans hasard, avec du bois, des billes, des trous et des variantes

Pour 2 joueurs dès 8 ans

Version allemande avec règles françaises de l'éditeur incluses.

Prix public conseillé : 35 €

vendredi 25 novembre 2011

Casa Grande

Le nouveau grand jeu de chez Ravensburger, un jeu de Günter Burkhardt

Casa Grande

Vous êtes un architecte qui essaye de s'enrichir en construisant les plus grands bâtiments, le plus haut possible (score : taille du bâtiment * étage construit)

La mécanique du jeu est simple;

à votre tour, vous :

- avancez autour du plateau du jet du dé.

- posez une colonne dans la ligne indiqué par votre pion (pour se poser sur un bâtiment adresse, il faut lui faire un cadeau).

- Construisez un bâtiment si toutes les colonnes nécessaires sont présentes.

Par contre, les choix sont nombreux :

- dépenser pour avancer d'avantage.

- construire sur soi ou payer les autres pour construire sur leur bâtiment.

- Tenter de construire un gros bâtiments, au risque de se faire voler la place.

- Garder ses meilleurs bâtiments pour plus haut, au risque de ne jamais les construire.

Mais surtout, Casa Grande est du type à vous faire finir la partie debout, à tourner autour de la table.

Il est aussi du type à devenir, partie après partie, de plus en plus interactif et méchant,

En résumé

Casa Grande

Un très beau & bon jeu de construction stratégique de 1,5 kg

Jouable de 2 à 4 joueurs dès 8 ans en 3/4 d'heure

Version allemande avec règle très facile traduite par nos soins.

Prix public conseillé : 40 €

vendredi 27 mai 2011

Burgund : Les chateaux de Bourgogne

Stefan Feld (l'auteur de Roma, Notre Dame, L'année du dragon, Le nom de la rose…) propose notre favori pour 2011 :

Burgund est un jeu de développement qui vous aspire :

Vous commencer à jouer, et en moins de 10 minutes, vous êtes en transe : vous regardez partout à la recherche de votre prochaine expansion, de votre prochaine construction, du bonus à récupérer avant les autres, des avantages à prendre...

Penché sur le plateau, vous piaffez d'impatience en attendant votre tour de jouer (bien que le jeu ait un rythme soutenu), mais on a tant de choses que l'on voudrait faire… L'impatience est le signe d'un grand jeu.

Le jeu est un pur jeu Alea (la marque pour joueurs de Ravensburger) : matériel fonctionnel, thème collé, jeu longuement testé.

Mais depuis cette année, les jeux Alea sont, en Allemand, Anglais et Français.

Burgund est un jeu pour « joueurs », mais, d'après moi, tout le monde peut apprécier Burgund, à condition d'avoir la patience (30 minutes) d'assimiler les règles et de faire une première période (le jeu en compte 5). Si on n'a aimé Puerto Rico ou Les colons de Catan, on doit apprécier ce jeu.

Burgund est dans la liste des jeux conseillés pour le Spiel des Jahres allemand, mais il me semble être le candidat idéal pour le Deutcher Spielepreis (décerné par vote des professionnels et des joueurs). Et Stefan feld mérite amplement de recevoir sa première récompense.

En résumé

Burgund : Les chateaux de Bourgogne

Un excellent jeu de développement de Stefan Feld

Jouable de 2 à 4 joueurs dès 10 ans en plus d'une heure

Version Mutllingue : boîte et règle en français.

Prix public conseillé : 36 €

vendredi 20 mai 2011

Crazy Kick - Edition Oya

Le nouveau jeu portant le label OYA :

Un classique déjà édité par Schmidt sous le nom Ligretto Football :

Puis édité par l'auteur sous le nom de Crazy Kick :

Dans les 2 cas, la boîte était molle, d'un format inconfortable et pas très belle.

La nouvelle édition, revue par Franz Klemens est de toute beeeaaauuuté :

- Un look BD

- Une boîte format standard « petit ravensburger » en dur

- Des cartes redessinées, plus lisibles avec un personnage en situation sur chaque

- Des noms de joueurs français, c'est à dire avec aussi des origines africaines, arabes, asiatiques (n'en déplaise à la FFF).

Pour ceux qui n'ont pas encore eu la chance d'y jouer, le jeu est simple est drôle :

Chaque joueur de chaque équipe (on peut jouer jusqu'à 4 contre 4) forme 3 piles devant lui.

Le premier joueur à trouver un gardien de but l'expose au milieu.

Tout le monde en même temps essaye de jouer les cartes de son équipe indiquées sur la carte du milieu.

Ainsi de suite jusqu'à ce qu'un joueur joue une carte « Buuut » (Voir l'exemple ci-dessous)

En résumé

Crazy Kick

Un jeu de foot de folie

jouable de 2 à 8 joueurs à partir de 7 ans en moins d'un quart d'heure

Prix public conseillé : 14 €

jeudi 21 avril 2011

Kugelblitz

Dans la famille réédition heureuse, je voudrais :

Bonne pioche, mais toujours en allemand (avec bien sûr une règle en français) -

Comme on peut le voir sur la très jolie boîte en couleur :

- Kugelblitz est un jeu d'action où l'on attrape des billes grâce à sa pipette.

- Les billes ont chacune une couleur et portent chacune un chiffre.

- Kugelblitz est rigolo et fait s'esclaffer les enfants.

- Les petites filles allemandes sont un peu sadiques et aiment s'écraser les doigts avec leur coude.

Ce que l'on ne voit pas sur la très jolie boîte :

- Kugelblitz peut se jouer jusqu'à 4 joueurs.

- Un paquet de cartes est également présent dans la boîte et indique la mission à réaliser.

Il y a 3 types de mission indiquées sur chaque carte :

1/ Dès 3/4 ans, les couleurs : attraper la série de couleurs.

2/ Dès 5 ans, Les chiffres : attraper la série de chiffres.

3/ Dès 7 ans, Le total : attraper des billes dont la somme est égale à la valeur demandée.

Le texte sur chaque carte est identique et inutile.

Quand des joueurs de niveaux différents jouent ensemble, ils peuvent chacun avoir une mission adaptée.

Kugelblitz est drôle, même entre adultes, mais il constitue également un excellent outil pédagogique.

En résumé

Kugelblitz

Un jeu de fureur, de rires, de couleurs et de chiffres de Michael Rüttinger

Jouable de 2 à 4 joueurs dès 3 ans.

Prix public conseillé : 30 €

vendredi 15 avril 2011

Mammboo

Un nouveau jeu de Folie de Roberto Fraga, et, cette fois-ci, chez Ravensburger :

(La photo est celle de la version allemande, mais la version Internationale s'appelle bien Mammboo).

Chaque joueur, à tour de rôle, retourne une de ses cartes et TOUS les joueurs doivent faire le mouvement et le cri indiqués sur la carte,

puis ceux indiqués sur chaque carte précédemment retournée, MAIS :

- S'il y a 2 fois le même personnage, on ne doit pas faire son cri.

- Si le personnage est dans une grotte, les cartes précédentes sont consultés dans le sens inverse.

- Si le personnage est en chasse, il faut attraper un Mammouth… et un joueur restera sur sa faim.

Donc, on fait des mouvements idiots :

parfois, on est le seul à faire un mouvement, parce qu'on est parti dans le mauvais sens,

parfois, on crie tout seul parce qu'on a pas vu les personnages identiques,

on se trémousse, on crie, on rit souvent : les gens savaient vraiment s'amuser à cette époque !

En résumé

Mammboo

Le jeu de danse, de chasse et de délire préhistorique de Roberto Fraga

Jouable de 3 à 6 joueurs dès 8 ans.

Prix public conseillé : 18 €

dimanche 20 février 2011

Pas de bras...

Nous sommes super fier de vous annoncer :

… Pas de chocolat !

4 sortes de chocolats à collectionner (noisette, blanc, lait et noir).

Pour chaque sorte, il faudra récupérer le tas de cacao, mais éviter l'huile de palme qui donne un sale goût au chocolat et surtout ne pas récupérer la carte pas de bras, parce que : Pas de bras, pas de chocolat.

Les amateurs auront sans doute reconnu Nicht die Bohne : un classique de Horst-Rainer Rösner, plus disponible depuis des années mais toujours recherché par ses fans.

Le jeu est drôle, méchant, malin et les illustrations devrait faire saliver les joueurs.

Nous le présenterons en avant première au Festival de Cannes à partir du 25 février et le jeu sera disponible le 1er mars.

En résumé

Pas de bras…

Un jeu double M : Malin et Méchant

Jouable de 3 à 6 joueurs dès 9 ans

Prix public conseillé : 12 €

mardi 18 janvier 2011

Asara

Le nouveau jeu du double-K Kramer/Kiesling, les auteurs de Tikal, Mexica, Java... :

Dans Asara, le pays aux milles tours, chaque joueur doit... construire des tours ! Le plus grand nombre, les plus hautes, les mieux décorées.

Au début de chaque années, chaque joueur reçoit des cartes de différentes couleurs qu'il va devoir placer sur les différents emplacements du plateau pour effectuer l'opération correspondante.

Le problème est que la première couleur placée sur un lieu définit la couleur nécessaire pour ce lieu.

Les choix sont nombreux et Asara forme un très agréable mélange, très accessible, entre Alhambra et Manhattan.

Le jeu est beau. Le rythme est enlevé. Et pour les plus stratèges, des règles avancés rajoutent de nouveaux emplacements et de nouvelles possibilités.

En résumé

Asara

Un nouveau jeu de stratégie finissant en A de Kramer et Kiesling

Jouable de 2 à 4 joueurs dès 9 ans en moins d'une heure.

Prix public conseillé : 36 €

- page 2 de 4 -

Haut de page